Aujourd’hui, on se retrouve pour un nouvel article invité avec une plateforme un peu particulière que j’affectionne beaucoup : Lateteatoto !

Une marketplace dédiée aux créateurs proposant des produits ou encore des prestations écoresponsables et éthique !

Sans plus attendre, c’est partie pour les questions/réponses !

Qui se cache derrière Lateteatoto ?

Derrière Lateteatoto, c’est moi, Maud, une maman entrepreneuse d’une petite fille de 4ans. Nous sommes expatriés aux Etats-Unis depuis 7 ans.

Comment t’est venue l’idée de créer Lateteatoto ?

La marketplace vient de la première plateforme que j’ai créée il y a quelques temps maintenant Lateteatoto.fr, qui est une plateforme entièrement non monétisée, communautaire partageant des recettes. Un petit peu à la Marmiton. Et également avec des bonnes adresses avec les entreprises écoresponsables près de chez toi dans tous les domaines. 

Pour aller plus loin, parce que ce n’est pas forcément évident de trouver des produits qui correspondent à tes valeurs quand t’as envie de mieux consommer, la suite logique c’était de créer cette marketplace. 

Je me suis auto formée et j’ai commencé à créer la marketplace lateteatoto.shop

A moyen-long terme, l’objectif est qu’il y ait suffisamment de vendeur sur la plateforme pour que l’on puisse acheter à proximité pour diminuer cet impact de trajet en récupérant ton colis chez ton commerçant à quelques kilomètres de chez toi !

Quelles sont les valeurs de Lateteatoto ?

Bien sûr le partage, la bienveillance, l’authenticité et la transparence. Ce sont vraiment les piliers de Lateteatoto.

A ton niveau, comment tu t’es tournée vers un mode de vie plus écoresponsable ? 

J’ai toujours été depuis toute petite extrêmement sensible à mon environnement. Au delà de ça, c’est vraiment inscrit dans mon ADN, je faisais de l’upcycling sans même m’en rendre compte ! 

Et puis à 25 ans, j’ai eu des gros problèmes de santé en lien avec des dérivés du plastique. J’ai dû trouver des alternatives sans plastique. Tout était parsemé sur internet à ce moment-là. Et c’est pour ça que j’ai voulu créer Lateteatoto pour centraliser justement tout ça. 

Au quotidien, qu’est-ce que tu mets en place dans ce sens là ? 

Aujourd’hui, ce sont des choses auxquelles je ne réfléchis plus forcément maintenant comme par exemple le shampoing solide/naturel, savon solide, je fais mes produits ménagers. 

Ici malheureusement, il n’y a pas la possibilité d’acheter en vrac. On a lancé un potager pour justement pallier ça. Il y a aussi des associations qui redistribuent des aliments moins “jolis” (anti gaspi). Tous nos vêtements sont de seconde main. J’essaye de limiter les achats sur internet. J’ai toujours ma bouteille réutilisable. J’essaye de regrouper mes achats au maximum pour ne pas avoir à prendre la voiture dix fois par jour. 

Je pourrai acheter en vrac mais sur Internet parce qu’on n’a pas ce qu’il faut ici. Mais quel est le sens ? 

Je cuisine aussi de saison, fait maison. 

Et puis si on prend par exemple la brosse à dent en bambou. Est-ce que c’est si écoresponsable que ça ?

Car si on va tous sur une même ressource, finalement, ce n’est pas plus écoresponsable. Il faut être sûr de la traçabilité, que ce soit éco-sourcé. Tu te demandes alors “c’est quoi le plus écoresponsable ?”. Il n’y a pas de “meilleur écoresponsable” pour l’instant car il n’y a pas de cadre juridique suffisamment stable pour encadrer ça. 

Si tu devais résumer ta vision d’un mode de vie écoresponsable à une personne qui n’y connait rien ? 

D’abord, je lui expliquerai que l’écologie est une science qui étudie les écosystèmes, les milieux naturels, les êtres vivants et que nous faisons partie de cet écosystème.

C’est donc naturellement que l’on devrait s’interroger sur les conséquences de nos modes de fonctionnement et de nos actes. Pour justement pouvoir y pallier. 

Il n’y a pas de bonne vision de l’écologie. Il faut juste être conscient. On est d’ailleurs le seul être vivant- animal à être conscient et qui détruit son environnement. 

C’est aussi un mode de vie qui concilie justice sociale qui pour moi est liée à l’écologie et la justice environnementale.

Au niveau individuel, c’est une consommation raisonnée et raisonnable, bienveillante et éthique. 

Au niveau collectif, c’est une exploitation plus mesurée de nos ressources. 

Et finalement, même à l’école, avant d’apprendre à vivre en société, on devrait nous apprendre à vivre dans notre environnement. 

Quelles sont tes recommandations en matière de podcast, livre, série ? 

Livre: Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité d’Aurélien Barrau. 

Instagram: Bon pote

Youtube: Trouble faite qui explique bien les choses sur différents sujets (l’agriculture, le green washing), à prendre avec du recul ! 

Nous voici déjà à la fin de cet échange plus qu’enrichissant ! Je crois que le plus intéressant ce sont les personnes qui se cachent derrière chaque initiative. Il y a un vécu, une histoire, et l’envie profonde de changer les choses.
Et j’ai été très émue et impressionnée du parcours de Maud et de ses projets qu’elle met en place aujourd’hui.

Tu peux retrouver Maud et Lateteatoto sur Instagram et sur la marketplace.